A propos

Stéphanie KNIBBE

Déjà au CP j’aimais collectionner les images. J’ai consacré mon master de Lettres Modernes à l’étude des correspondances entre écriture et peinture. Celle des impressionnistes et des néo-impressionnistes qui décomposent et basent leur travail sur la lumière. Il n’y a pas de coïncidence. J’aime moi aussi écrire avec la lumière grâce à l’outil photographique. Je capte des moments de vie et des ambiances, ma salle de bains devient mon repère où je passe des après-midis à faire des tirages.

Dans un premier temps, j’assouvis ma passion pour l’image et le texte dans des maisons d’édition de beaux livres et de guides de voyage mais rapidement l’aventure m’appelle et je fais cap sur l’Australie. C’est ensuite l’Angleterre qui m’accueille au sein de la scène jazz. Chargée de production et de communication pour les musiciens le jour et photographe la nuit, je baigne dans le milieu et je reçois rapidement des commandes pour des portraits et photos de concerts. Je publie dans The Financial Times, Jazz Magazine, Jazzwise, Jazz UK, Le Télégramme …

En 2012, un stage autour du ‘voyage imaginaire’ aux Rencontres d’Arles m’amène à suivre une formation professionnalisante au Centre Iris. J’approfondis les techniques de portraits au Studio Harcourt puis avec Pascal Ito.

Depuis j’ai travaillé pour des clients tels que l’Ambassade des Pays-Bas, The European Fine Art Fair Maastricht, de nombreux artistes (arts plastiques, musique, danse), mis en valeur des lieux (maison d’hôte, studios d’enregistrement, salles polyvalentes), documenté des événements (cocktails, conférence de presse du Printemps du cinéma), tiré le portrait à des particuliers…

 

Expositions :

2014, juin/oct. Exposition collective “N’y allons pas par 4 chemins” à Banane Pantin, Pantin. Portrait du quartier en images et en sons à travers ses métiers.

2013, nov. Rencontres photographiques du 10ème, Paris, Exposition “Torpeur Onirique”, Pari’s des Faubourgs.

2012 Rencontres Photographiques, Arles, Exposition collective autour du “Voyage imaginaire”. Dirigé par Grégoire Korganow.

 

Langues :

Je suis bilingue anglais et possède un niveau d’espagnol professionnel.

 

Toute reproduction interdite

© Stéphanie Knibbe